Liaison inter-rives La Bâtie-Le Versoud

59 participations Consultation terminée

Présentation du projet de liaison inter-rives La Bâtie-Le Versoud

Connecter les 2 rives pour les piétons et les cyclistes

Le secteur La Bâtie-Le Versoud, dans le Grésivaudan, ne dispose pas, à l’heure actuelle, d’une connexion continue et sécurisée pour les déplacements à vélo.

Le projet soumis à concertation propose donc la réalisation d’une liaison cycle inter-rives reliant le Pôle d’Échange Multimodal (PEM) de La Bâtie (en cours d’aménagement) à Saint-Ismier à la Zone d’Activités “Grande Île” au Versoud, en traversant l’Isère.

 

LE CONTEXTE

Les enjeux de mobilité

Le territoire du Grésivaudan est marqué par un développement urbain concentré dans la vallée, entre les massifs de Chartreuse et de Belledonne, et par une croissance de l’emploi particulièrement dynamique.

La part modale de la voiture est en baisse sur le territoire. La voiture représente aujourd’hui 68 % des déplacements des habitants du Grésivaudan, contre 75 % des déplacements en 2002. Cependant, 81 % des déplacements domicile-travail réalisés par les habitants du Grésivaudan se font en voiture contre 2 % à vélo et 6 % à pied.

L’A41, les voies ferrées et l’Isère constituent des barrières aux déplacements Est-Ouest, inter-rives. Les ponts qui permettent de franchir ces obstacles sont pour la plupart dotés de profils routiers, voire autoroutiers, peu confortables pour les piétons et les cyclistes. Seuls 4 franchissements inter-rives existent aujourd’hui pour les modes actifs (piétons et cycles).

Le Syndicat Mixte des Mobilités de l’Aire Grenobloise (SMMAG) a pour ambition de faciliter les alternatives à l’usage individuel de la voiture, en améliorant l’attractivité des transports en commun, du vélo, de la marche et du covoiturage. L’ensemble des actions menées par le SMMAG s’inscrit en cohérence avec les objectifs de réduction des émissions de gaz à effet de serre

Une circulation inconfortable pour les piétons et les cyclistes

Sur la commune de Saint-Ismier, une première zone de danger a été identifiée entre les secteurs Clos Mars et La Bâtie. Les habitants et les collégiens de ces quartiers qui se déplacent à pied doivent quotidiennement traverser la RD165. Cette traversée manque de sécurité, notamment à cause de la vitesse des véhicules sur la route départementale.

Pour les cyclistes, des aménagements cyclables existent de part et d’autre de l’Isère. En rive droite, la route départementale RD165 présente une bande cyclable de la sortie de Saint-Ismier jusqu’au pont du Versoud. Bilatérale à la sortie de Saint-Ismier, elle se poursuit de façon unilatérale dans le sens nord-sud jusqu’au pont de La Bâtie. Dans le sens Sud-Nord, une voie verte permet de connecter la piste bilatérale. Dans le sens Nord-Sud, la connexion entre les deux pistes cyclables est possible mais peu sécurisée.

En rive gauche, une piste cyclable bi-directionnelle est aménagée en sortie du pont jusqu’au giratoire desservant la Zone d’Activités « Grande Île ».

Entre les deux rives, le pont de La Bâtie est composé de deux voies de circulation, mais ne dispose pas d’aménagement cyclable. Plutôt que de lier les deux rives, le pont constitue une rupture dans l’itinéraire des cyclistes.

Aménagements existants

 

LE PROJET

Dans ce contexte, le SMMAG souhaite améliorer l’offre de mobilité par la création d’une liaison cyclable inter-rives entre La Bâtie (Saint-Ismier) et la Zone d’Activité du Versoud.

Le projet vise 3 objectifs majeurs :

  • Améliorer l’offre de mobilité.
  • Assurer une continuité cyclable sécurisée reliant le pôle d’échange multimodal de la Bâtie aux aménagements cyclables de la zone d’activité « Grande Île », notamment pour les trajets domicile-travail.
  • Permettre aux cyclistes et piétons de franchir l’Isère en sécurité.

3 itinéraires étudiés

Trois tracés ont été étudiés pendant les études préliminaires :

  • Tracé n°1 : Cet itinéraire relie le PEM au bois de La Bâtie (classé Espace Naturel Sensible) qu’il traverse par un chemin d’exploitation et de promenade, puis rejoint le pont du Versoud en traversant la RD165.
  • Tracé n°2 : À la sortie du PEM, ce tracé prend l’extérieur du rond-point, se poursuit sur le chemin des Silos avant de rejoindre le tracé de la future Belle-Via.
  • Tracé n°3a : À la sortie du PEM, le parcours traverse la RD165 pour continuer sur l’allée de La Bâtie puis franchit à niveau la RD165 avant de rejoindre la future Belle-Via.
  • Tracé n°3b : Comme pour le tracé n°3a, le tracé traverse la RD165 pour continuer sur l’allée de La Bâtie puis franchit la RD165, par un passage souterrain, avant de rejoindre la future Belle-Via.

Une analyse multicritère de ces différentes options a été effectuée. Il en ressort que le tracé n°1 est un itinéraire plutôt orienté pour la promenade et le loisir. Des contraintes réglementaires et sécuritaires rendent impossible le tracé n°2. Le tracé 3a, quant à lui, ne permet pas une traversée sécurisée de la RD165 dans le secteur Clos Mars.

C’est donc le tracé 3b qui est privilégié pour assurer une continuité cyclable sécurisée reliant le PEM de La Bâtie aux aménagements cyclables de la zone d’activité « Grande Île » notamment pour les trajets domicile-travail.

Les 3 itinéraires étudiés

 

Le franchissement de l’Isère

Trois solutions d’installation de passerelle ont également été étudiées pour sécuriser le franchissement de l’Isère :

  • A l’amont du pont de La Bâtie
  • A proximité immédiate à l’aval du pont de La Bâtie
  • A l’aval du pont de La Bâtie

Au terme de l’analyse, la solution ayant le moins d’impacts techniques et hydrauliques est celle à proximité immédiate à l’aval du pont de La Bâtie.

3 solutions pour franchir l’Isère

 

L’ITINÉRAIRE PRIVILÉGIÉ

L’itinéraire le plus adapté : le scénario 3b

En sortie de la passerelle franchissant l’A41, pour rejoindre l’allée de La Bâtie, l’itinéraire traverse la RD165 à proximité du giratoire.

Après avoir traversé La Bâtie, il franchit la route de Lancey (RD165), via un passage inférieur, qu’il longe ensuite jusqu’à La Belle-Via. Le passage inférieur permet la sécurisation de la traversée de la RD165 et de connecter La Bâtie à la Belle-Via.

  • Le Clos Mars est connecté au PEM de La Bâtie.
  • Une partie des infrastructures est mutualisée avec un tronçon de la Belle-Via.

L’itinéraire se poursuit. Il franchit l’Isère grâce à la passerelle située à proximité immédiate du pont routier existant, traverse la route de l’Isère avant de rejoindre le chemin d’exploitation existant. Le tracé continue jusqu’au giratoire et se raccorde aux espaces cyclables existants.

Préservation et valorisation de l’environnement

Le projet traverse deux zones naturelles d’intérêt écologique, faunistique et floristique (ZNIEFF) ainsi que deux zones humides. Le secteur est également concerné par le Plan de Prévention des Risques d’Inondation (PPRI).

Des inventaires des espèces végétales et animales sont en cours dans le périmètre d’étude. Les études environnementales vont se poursuivre tout au long de l’élaboration du projet, pour veiller notamment à la protection des zones à forts enjeux, à la tranquillité des espèces animales recensées ainsi qu’à la préservation des ressources en eau.

Présentation de l’itinéraire privilégié

 

Télécharger le dossier de concertation

 

Donnez votre avis sur le projet

 

La concertation est terminée depuis le 18 février 2024.

Vous retrouverez bientôt le bilan de concertation sur cette page.

Ce formulaire est actuellement fermé pour les enregistrements.

Modalités de concertation

 

La concertation s’est déroulée du 8 janvier au 18 février 2024.

2 réunions publiques ont eu lieu :

  • Le 18 janvier 2024 à la mairie du Versoud à 19h00 : retrouvez le compte-rendu ici
  • Le 24 janvier à la mairie de Saint-Ismier à 19h00 : retrouvez le compte-rendu ici